Jérôme Kerviel ne baisse pas les armes…

 

Condamné en appel à 3 ans de prison et 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts suite à la perte record de la Société Générale en 2008,  Jérôme Kerviel n’a pas dit son dernier mot.

Bien qu’il ne remboursera pas les quelques milliards d’euros demandés par la banque, l’ex-trader prépare avec son avocat plusieurs contre-attaques judiciaires comme notamment de déposer plainte suite au classement sans suite de ses plaintes pour « escroquerie au jugement » et « faux et usage de faux » ; des plaintes contre la SG devraient être réexaminées, et d’autres éléments nouveaux seraient apparus.

Selon le règlement intérieur de la Société Générale, les pratiques consistant à engager des fonds supérieurs aux seuils autorisés étaient courantes et « encouragées » par la hiérarchie.

Kerviel aurait donc simplement commis des fautes professionnelles, et non pas pénales.

Quoiqu’il en soit, Kerviel espère qu’un jour son nom ne sera plus assimilé au mot « fraudeur », et ne plus être comparé à un Madoff… Histoire à suivre !